Radio : puissance prox !

novembre 24, 2011 No Comments

Retour sur les audiences de rentrée mesurées par Médiamétrie

Quoi de neuf sur la planète radio ? La première mesure d’audience de la saison radio par Médiamétrie* nous indique en résumé un coup de mou (contrasté !) pour la famille des musicales, un joli score pour les thématiques, et confirme la puissance des radios de proximité. Elles représentent près du quart de l’audience quotidienne de la radio en France, portées par les Indés radio !

La première vague d’audience de l’année est toujours la plus anxiogène pour les opérateurs. Elle est aussi proverbialement la plus difficile : l’auditeur ne commence réellement à reprendre un rythme d’écoute « normal » que dans le courant du mois de septembre. La première quinzaine, entre le retour à la maison, la préparation de la rentrée des classes, la digestion des nouveaux rythmes de l’année, l’auditeur papillonne. Il n’est plus tout à fait en vacances, et pas encore totalement rentré, alors que dans les studios s’étrennent les nouvelles grilles d’antenne, les nouvelles horloges, les nouvelles équipes. Bref, tous les réflexes, toutes les habitudes sont à reconstruire. Songeons que cette première vague de sondage de la saison a été lancée le 31 août : autant dire qu’il faut compter une bonne dizaine de jours de flottement (la rentrée n’a lieu que le 5 septembre) avant que l’auditeur sondé ne commence  à reprendre de réelles habitudes d’écoute.

Radio France gagne le « grand chelem »

Cette année, tous les regards étaient forcément tournés vers les habituels challengers : RTL l’indéboulonnable allait-elle se faire déboulonner ? Inter, après avoir perdu Demorand sans trop de bobo, allait-elle souffrir du départ de Stéphane Bern ? Europe 1 et sa nouvelle grille de reconquête, avec Bruce Toussaint en matinale, retrouverait-elle le podium de tête des principales radios de France ? Et du côté des musicales, A qui la guerre des shows du petit matin profiterait?

Les premières constatations qui sautent aux yeux sont d’abord que RTL et Radio France tiennent la grande forme. RTL demeure la première radio de l’hexagone, et ses auditeurs, qui sont les plus nombreux, sont aussi ceux qui écoutent la radio le plus longtemps, toutes catégories confondues. Que dire de plus !

Chez Radio-France, c’est bien simple, on nage dans le bonheur puisque quasiment toutes les chaînes (à l’exception notable du Mouv’) ont pris de l’audience. Inter confirme qu’elle représente aux yeux du public un vrai label de qualité, que le départ de telle ou telle personnalité de l’antenne (Bern après Demorand) n’affaiblit pas. Une vraie démonstration de solidité et de pertinence. Démonstration amplifiée par un autre excellent score dans la maison ronde, chez France Info. Là encore, dans un contexte d’actualité plus que foisonnante, la radio tout-info a montré qu’elle n’avait pas dit son dernier mot face à la déferlante de l’offre Internet ou smartphone. Informer, c’est un métier : ce slogan envoyé par la station au public depuis la saison dernière a fait mouche, face à la multiplicité de l’offre dans une période mouvementée.

RMC dans la roue d’Europe 1 ?

Une période mouvementée qui incite au débat : RMC le confirme en enregistrant un nouveau pic d’audience sur la période. La petite dernière des généralistes pèse de plus en plus lourd, et commence à gentiment sucer la roue d’Europe 1… Tendance à observer de très près sur la saison, puisque la station de la rue François 1er aura encore besoin de temps pour  stabiliser son audience (par ailleurs tout à fait respectable !) après une période assez floue marquée par… l’inconstance de son offre.

Du côté des grandes musicales, la guerre des morning-shows n’aura pas réellement permis aux trois habituels challengers (NRJ, Skyrock et Fun) de se démarquer les uns les autres. NRJ demeure (de justesse) la deuxième radio de France, confirmant tout de même que cette famille de radios a su relever le défi que lui lançait Internet et sa musique gratuite.

N’empêche que dans ce contexte mouvementé, les musicales ont globalement perdu près de 700.000 auditeurs par jour, et il est intéressant de constater que ce sont précisément 700.000 auditeurs qui sont allés rejoindre la famille des radios thématiques, aux offres plus pointues. France Culture et France Musique affichent des progressions d’audience respectables, compte tenu de leur spécificité. Et Radio Classique, autre radio « de niche », stabilise la sienne au dessus du million d’auditeurs par jour, avec elle aussi une durée d’écoute très flatteuse. C’est le fruit pour cette dernière d’un travail long et patient d’évangélisation puis de séduction du « grand public », qui partait du principe assez simple que la musique classique n’était pas forcément réservée à une élite. Et ce pari, brillamment relevé, profite à toute la filière, puisqu’aujourd’hui on n’a jamais autant écouté les programmes de « grande musique »  en France !

La locale s’écoute sur la durée

Parmi les autres belles constantes à relever, de celles qui se confirment saison après saison, figure la très bonne forme des programmes de proximité. Les Indés radio, qui associent 126 stations locales ou multi villes de Dunkerque à Marseille et de Brest à Forbach, stabilisent sur cette rentrée leur audience à plus de 15.3 points, c’est-à-dire à près de 8 millions d’auditeurs par jour ! Un chiffre en très légère baisse sur cette rentrée, notamment pour les raisons que nous évoquions plus haut (en vacances, on cesse forcément d’écouter sa radio locale), mais en augmentation s’agissant de la part d’audience, puisqu’on écoute sa radio de proximité de plus en plus longtemps. L’analyse est la même s’agissant de France Bleu (toujours Radio France !), qui se stabilise aux alentours des 7 points avec une durée d’écoute toujours plus longue. Si on y ajoute l’audience des radios associatives, placé exactement dans le même élan pour cette rentrée, la radio de proximité représente au total près du quart de l’audience de la radio en France tous les jours. Ce chiffre, en constante augmentation depuis plusieurs saisons, confirme qu’à l’heure de la mondialisation et de ses excès, la valeur refuge des français, c’est la proximité. Et que cette dernière est une puissance avec laquelle il faut compter.

Jean-Charles Verhaeghe

*Médiamétrie, la 126.000 Radio septembre-octobre 2011. Audience sur les 13 ans et plus, du lundi au vendredi, de 5h à 24h.

billets

Leave a Reply

(obligatoire)

(obligatoire)


Conditions générales de vente

Conditions générales de vente ■ Désignation MYConseils est un organisme de formation professionnelle spécialisé dans les métiers de l’éditorial...

Transformez vos auditeurs en recruteurs !

  « Infobésité » « Information overload » « concurrence de l’attention »… les médias aujourd’hui n’ont jamais eu...

Vos auditeurs savent-ils qu’ils vous écoutent ?

La question peut sembler a priori étrange mais c’est pourtant un fait : il y a les radios que l’on...

La radio va très bien !

Cette vague de rentrée, qui réunit encore près de 43 millions d’auditeurs par jour, reste une très bonne vague...

Quarante trois millions d’auditeurs !

Pour avril-juin 2013*, La radio retrouve de belles couleurs après la morne vague janvier-mars. Elle ne récupère pas les...

La radio est une conversation !

De l’autre côté du micro, on a parfois tendance à l’oublier, mais il y a de vraies personnes qui...

La proximité, c’est un métier !

Comme chaque trimestre, l’intermédiaire Médiamétrie pour la 126.000 radio réserve son lot de surprises, de révélations et de coups...

Radio : la rentrée de tous les records !

Le choc RTL /NRJ pour la suprématie des audiences n’en finit pas de rebondir. Dans un contexte de très...

MYConseils : musclez vos infos de proximité!

  Si votre radio est bien faite, l’info est partout, sans que vous n’en ayez forcément toujours conscience. Sur...

MY Conseils : musclez vos contenus !

Mieux travailler l’information de proximité, miser sur l’information-service: c’est planter des éléments de différenciation de votre radio, immédiatement utiles...