Médiamétrie novembre-décembre 2011 : La radio élargit son socle d’audience !

janvier 18, 2012 No Comments

Qui l’eut cru ? La vague novembre-décembre 2011 de Médiamétrie enregistre une progression des audiences de la radio… à peu près pour tout le monde : généralistes, thématiques, et même musicales. Le média radio se porte donc bien, voire très bien, et montre une fois de plus à ceux qui l’auraient volontiers enterré au milieu des années 2000 qu’il est une valeur refuge, surtout dans les moments où le public a besoin de repères.

L’actualité, plus que brûlante, peut-elle expliquer à elle seule ce magnifique rebond de l’audience radio en fin 2011 ? Oui et non : NRJ n’est pas spécialement une radio d’actu. Elle retrouve pourtant un auditoire digne de ses meilleures vagues… d’avant Internet.

En réalité, cette vague de sondage est intéressante parce qu’elle fait s’additionner, pour la première fois depuis longtemps sur la même période, de nombreux ressorts d’audience très différents, qui profitent à toutes les familles de radio.

Assurément, la première grande gagnante de ce sondage est bel et bien la radio du sens, la radio du débat, et même la radio militante. Dans une période très riche en actualité, en questionnements, en ces moments d’incertitude économique et de débat politique, les radios généralistes et les radios d’info tirent naturellement leur épingle du jeu. Les performances de RMC, d’Inter, d’Info ou d’Europe1 démontrent que chacune dans leur registre (le débat, l’explication, l’exploration…), ces radios ont tenu une promesse de sens et de décryptage dont le public avait grand besoin.

S’informer, se divertir, respirer…

Pour les mêmes raisons sans doute, la radio de la respiration n’a pas démérité. Ecouter de la musique, se divertir ou s’amuser… bref, changer d’air,  fait naturellement partie des grands fondamentaux de la radio. Un de ces réflexes que l’on peut avoir… lorsqu’on est fatigué de se poser des questions. Les programmes qui ont correctement misé sur ces promesses-là ont donc recruté de l’audience ! La grande gagnante, NRJ, en fait une démonstration éclatante avec sa formule basée sur la musique et le divertissement. Plus discrète mais ô combien  riche de sens est à cet égard la performance de Radio Classique : elle enregistre une nouvelle fois un score d’audience record pour un format de cette nature, plus d’un million d’auditeurs quotidiens en France. Globalement, la famille des radios thématiques, souvent plus exigeante (Culture, Musique, Classique…) a en quelque sorte servi de refuge où reprendre sa respiration dans le bruit ambiant.

La radio dans la vie, la radio des gens, la radio « de chez moi » : la radio de proximité a dans la même vague continué de flirter avec ses scores les plus insolents. Le groupement Les Indés radio a conservé son niveau record de l’an dernier, tandis que le réseau France Bleu demeurait au dessus de la barre des 7 points d’audience. Cette promesse d’accompagnement du quotidien démontre à nouveau qu’elle est l’un des ressorts les plus puissants du média radio.

La recherche de la valeur ajoutée

La radio vient de prouver à quel point elle est difficile à détrôner en tant que média préféré des français. Cette vague de sondage montre que la base d’audience de la radio s’est encore élargie, à la faveur non seulement d’une actualité très forte, mais aussi d’une concurrence acharnée entre opérateurs. Une saine concurrence qui conduit tout le monde à se poser la bonne question : quelle peut-être ma valeur ajoutée dans le paysage ?

Et à une bonne question, on apporte souvent de bonnes réponses : celles qui consistent à ne pas forcément faire comme les autres. Il en résulte un élargissement du spectre de l’offre de programmes radio, qui recrute un plus large panel d’auditeurs.

Entre la radio du sens, des faits et du débat (les généralistes, RMC, les radios d’info) ; la radio des fondamentaux et de la respiration (on change d’air avec un programme musical rafraîchissant, NRJ, Radio Classique…); et la radio des gens, la radio d’accompagnement et de proximité (les Indés Radio) : toutes les catégories de radios ont gagné.

Et si, dans ce contexte, la reine RTL, toujours première radio de France, a enregistré une contre-performance, elle ne le doit pas forcément tant à un programme qui serait moins bon… qu’à une concurrence plus pointue et plus efficace.

Jean-Charles Verhaeghe

Archives

Leave a Reply

(obligatoire)

(obligatoire)


Conditions générales de vente

Conditions générales de vente ■ Désignation MYConseils est un organisme de formation professionnelle spécialisé dans les métiers de l’éditorial...

Transformez vos auditeurs en recruteurs !

  « Infobésité » « Information overload » « concurrence de l’attention »… les médias aujourd’hui n’ont jamais eu...

Vos auditeurs savent-ils qu’ils vous écoutent ?

La question peut sembler a priori étrange mais c’est pourtant un fait : il y a les radios que l’on...

La radio va très bien !

Cette vague de rentrée, qui réunit encore près de 43 millions d’auditeurs par jour, reste une très bonne vague...

Quarante trois millions d’auditeurs !

Pour avril-juin 2013*, La radio retrouve de belles couleurs après la morne vague janvier-mars. Elle ne récupère pas les...

La radio est une conversation !

De l’autre côté du micro, on a parfois tendance à l’oublier, mais il y a de vraies personnes qui...

La proximité, c’est un métier !

Comme chaque trimestre, l’intermédiaire Médiamétrie pour la 126.000 radio réserve son lot de surprises, de révélations et de coups...

Radio : la rentrée de tous les records !

Le choc RTL /NRJ pour la suprématie des audiences n’en finit pas de rebondir. Dans un contexte de très...

MYConseils : musclez vos infos de proximité!

  Si votre radio est bien faite, l’info est partout, sans que vous n’en ayez forcément toujours conscience. Sur...

MY Conseils : musclez vos contenus !

Mieux travailler l’information de proximité, miser sur l’information-service: c’est planter des éléments de différenciation de votre radio, immédiatement utiles...