Audiences janvier-mars 2012:les généralistes perdent près de 900.000 auditeurs sur une vague* !

avril 18, 2012 No Comments

La campagne de la présidentielle ne fait pas saliver les français : les programmes des radios généralistes non plus. C’est ce qu’il faudra retenir de cette vague de sondages radio Médiamétrie Janvier-mars 2012, en demi-teinte. En grande forme dans cette morosité : France Inter et Radio Classique. De leur côté, les programmes de proximité (les Indés radio) conservent leurs très bons niveaux d’audience, tandis que NRJ maintient sa pression sur RTL.

La famille des radios généralistes marque le pas. Entre novembre-décembre 2011, où, portée par l’actualité, elle était en grande forme et janvier-mars 2012, elle a perdu près de 900.000 auditeurs par jour !

Il faut croire que ce qui lui avait été profitable en fin 2011 lui aura tout autant été préjudiciable en début 2012 : L’actu. Et ce début d’année 2012, très largement marqué par l’élection présidentielle ne mobilise pas les foules. On a déjà entendu ici ou là les opérateurs de radio s’émouvoir des conditions dans lesquelles ils étaient obligés (tant à la télé qu’à la radio) de construire leurs programmes. Le CSA ne badine pas avec le respect des temps de paroles, chronométrés à la seconde près. Les règles d’équité (respecter la représentativité des candidats en fonction de leurs scores précédents) puis d’égalité (donner à chacun strictement le même temps de parole) alourdissent considérablement la mise en onde des programmes, et multiplient ces redoutables tunnels qu’ordinairement les radios s’échinent à combattre.

Accident d’audience pour RMC


Pourtant. Dans ce contexte, si RTL, Europe 1 et même RMC perdent de l’audience, France Inter, elle, continue d’en grappiller. Rien de spectaculaire (+0.2 sur une vague, + 0.4 sur un an), mais elle semble démontrer par là que son socle d’audience continue de s’élargir. L’accident est en tout cas plus étonnant pour RMC, qui par la force d’un format et d’une tonalité très spécifique, avait jusqu’ici sans faillir systématiquement gagné de l’audience, vague après vague. On aurait pu croire que sa posture décomplexée sur l’info lui aurait permis de recruter précisément tous ceux qui s’ennuient pendant cette campagne. Ce n’est pas le cas : elle perd 0.9 points, c’est-à-dire près de 500.000 auditeurs en une vague. Visiblement, ce n’est pas une question d’angle. C’est le sujet lui-même qui ne mobilise pas.

France Info et ses formats courts, et sa promesse toujours affinée sur l’ADN de sa marque ont dans ce contexte échappé à la punition : la chaîne maintient son excellent score de la dernière vague (9 points), et améliore celui de l’année dernière (8.9).

Un tour de force pour Radio Classique

Parmi les excellentes surprises de ce sondage, citons comme souvent Radio Classique, décidément exemplaire dans sa constance à gagner, vague après vague, de nouveaux auditeurs. Avec 2.3 points d’audience, elle atteint son meilleur score de tous les temps ! Un véritable tour de force dans cette morne vague. Alors que les généralistes, prisonnières de leurs formats concurrents ne se différencient que très peu, la singularité de cette radio, dont la tranche matinale est entièrement consacrée à l’info, séduit. Chez classique, on n’agresse jamais, on accompagne et on explique.

Et pendant ce temps, que disent les radios de proximité ? Elles demeurent l’une des offres les plus puissantes du marché. Les Indés Radio restent accrochés à des niveaux proches de 16 points, France Bleu reste vissée à son 7.2, et les radios privées associatives se payent même le luxe d’un vrai frémissement, avec +0.4 points sur une vague, et + 0.2 sur un an.

Quand à l’habituel choc des titans, celui de la reine des généralistes contre la reine des musicales, celui de RTL contre NRJ, du n°1 contre le n°2, il conserve toute sa saveur. Sur une vague, les deux mastodontes perdent quelques plumes, mais RTL moins que la station de la rue Boileau. La comparaison est beaucoup plus parlante sur un an puisque l’écart tient désormais dans un mouchoir de poche, avec 0.6 points de différence contre 1.8 l’an dernier (12.6 à RTL, 10.8 à NRJ).


Jean-Charles Verhaeghe


*Source : Médiamétrie 126 000 Radio Janvier-Mars 2012.

Archives

Leave a Reply

(obligatoire)

(obligatoire)


Conditions générales de vente

Conditions générales de vente ■ Désignation MYConseils est un organisme de formation professionnelle spécialisé dans les métiers de l’éditorial...

Transformez vos auditeurs en recruteurs !

  « Infobésité » « Information overload » « concurrence de l’attention »… les médias aujourd’hui n’ont jamais eu...

Vos auditeurs savent-ils qu’ils vous écoutent ?

La question peut sembler a priori étrange mais c’est pourtant un fait : il y a les radios que l’on...

La radio va très bien !

Cette vague de rentrée, qui réunit encore près de 43 millions d’auditeurs par jour, reste une très bonne vague...

Quarante trois millions d’auditeurs !

Pour avril-juin 2013*, La radio retrouve de belles couleurs après la morne vague janvier-mars. Elle ne récupère pas les...

La radio est une conversation !

De l’autre côté du micro, on a parfois tendance à l’oublier, mais il y a de vraies personnes qui...

La proximité, c’est un métier !

Comme chaque trimestre, l’intermédiaire Médiamétrie pour la 126.000 radio réserve son lot de surprises, de révélations et de coups...

Radio : la rentrée de tous les records !

Le choc RTL /NRJ pour la suprématie des audiences n’en finit pas de rebondir. Dans un contexte de très...

MYConseils : musclez vos infos de proximité!

  Si votre radio est bien faite, l’info est partout, sans que vous n’en ayez forcément toujours conscience. Sur...

MY Conseils : musclez vos contenus !

Mieux travailler l’information de proximité, miser sur l’information-service: c’est planter des éléments de différenciation de votre radio, immédiatement utiles...